La fuite crapuleuse de deux patrons d'entreprise

Toutes l'actualitée

La fuite crapuleuse de deux patrons d'entreprise

Messagede a2min » Dim 3 Jan 2016 19:58

Soupçonnés dans une vaste affaire d'escroquerie, les ex-patrons de la société Callejo-transports, près de Toulouse, se sont volatilisés. L'entreprise vient d'être reprise par le transporteur Jimenez. Des dizaines d'emplois sont sauvées.

L'affaire est restée secrète pour préserver les intérêts de plusieurs centaines d'emplois. Mais c'est finalement les deux tiers du personnel de la société Callejo-Transports, près de Toulouse, qui sont aujourd'hui sauvés, véritables rescapés d'un naufrage annoncé après la fuite de ses deux dirigeants, Jonathan Sicart et Carine Sicart-Callejo, sur fond d'escroquerie et de blanchiment présumés. Une société basée à Lespinasse et dont l'image avait souvent été citée en exemple, en France comme en Europe, brassant 34 millions d'€ de chiffre d'affaires.

Depuis mardi 15 décembre, le groupe toulousain Jimenez transports, spécialisé dans l'acheminement de marchandises, également partenaire du Stade Toulousain rugby, vient d'absorber cet autre géant local, le groupe Callejo-transports fondé en 1973 et placé en redressement judiciaire depuis le printemps dernier. En rachetant l'emblématique société Callejo, le groupe Jimenez a également conservé «156 salariés sur les 230 que comptait l'entreprise», selon le repreneur, évitant une casse sociale de grande ampleur dans un secteur extrêmement concurrentiel. Des dizaines d'emplois de chauffeurs routiers ont ainsi été conservées. Mais cet épilogue commercial plutôt heureux ne peut faire oublier l'incroyable désastre financier qui pointait après l'incompréhensible déroute du patron, Jonathan Sicart, 40 ans et de son épouse, Carine Sicart-Callejo. Le couple de chefs d'entreprise s'est littéralement volatilisé avec ses deux enfants. Ils sont toujours introuvables depuis avril 2015 et une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Toulouse pour, «escroquerie et blanchiment». Les époux Callejo sont visés par deux mandats d'arrêt européen émis par la juge d'instruction, Ethel Larrieu.

Joueur au casino, grand amateur de courses de voitures, Jonathan Sicart aurait détourné plus de 10 millions d'€ de sa propre entreprise en revendant des camions en crédit-bail au sein de la société. Deux personnes ont été mises en examen dans cette affaire. D'abord, un intermédiaire, basé du côté de Libourne (Gironde), spécialisé dans la revente des camions vers les pays de l'Est et notamment la Lituanie. Puis, un gérant de PMU, près de Toulouse. Un établissement dans lequel Jonathan Sicart avait l'habitude de miser gros. Des chèques au nom de sa propre entreprise auraient été acceptés par le gérant. Entre 2013 et 2014, ce sont 3 mil lions de gains distribués à Jonathan Sicart sur l'ensemble de ses mises. Des activités plus que litigieuses et un train de vie qui ont très vite asséché la trésorerie de la société Callejo dont le personnel ignorait tout des dérives financières de son patron. «Il a bien caché son jeu. Il a fait toutes ses affaires dans le dos de tout le monde. Durant plus de six mois, les salariés se sont serré les coudes pour sauver l'entreprise», précise une source interne à la société Callejo. Les enquêteurs de la division économique et financière du SRPJ de Toulouse travaillent toujours sur cette affaire. Contre toute attente et subitement, les époux Sicart-Callejo et leurs deux enfants ont quitté Toulouse et très probablement la France. Laissant derrière eux, une famille et des proches dans l'incompréhension totale.

156 emplois sauvés
C'est donc officiel depuis hier, le groupe Jimenez F.V.A, spécialiste de la traction de messagerie, a repris les activités de transport de la société Ets Callejo. L'offre de reprise présentée par le Groupe Jimenez F.V.A. a été acceptée par le tribunal de commerce de Toulouse suivant jugement en date du 1er décembre 2015.

«La reprise de la société Callejo par Jimenez F.V.C Services permet de sauvegarder 156 emplois qui contribuent à la diversité de sa clientèle tout en consolidant sa notoriété», a indiqué, hier, la présidente du groupe, Valérie Jimenez. Selon elle, «l'investissement atteindra près de 9 millions d'euros avec un parc roulant de 300 cartes grises (tracteurs, remorques, semi-remorques, camions).
Avatar de l’utilisateur
a2min
Administrateur du site
 
Messages: 323
Images: 22
Inscription: Dim 16 Oct 2011 11:12

Retourner vers Discution générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Chardonneret France forum cibiforum.frforum sur la BMW 325 TDS (E36)