Transports Callejo : Jimenez FVA reprend les commandes

Toutes l'actualitée

Transports Callejo : Jimenez FVA reprend les commandes

Messagede a2min » Dim 3 Jan 2016 20:03

Sur décision du tribunal de Toulouse, la société toulousaine Jimenez FVA a repris le transporteur Callejo, sous administration judiciaire depuis avril 2015, et dont les deux ex-dirigeants sont en fuite.
Après huit mois d'incertitude, la société toulousaine Jimenez FVA a finalement repris les Ets Callejo, basés à Lespinasse (31). Cette société de transport était gérée par un administrateur judiciaire depuis avril 2015 et la fuite à l'étranger des deux ex-dirigeants, Jonathan Sicart et Carine Sicart-Callejo.


156 salariés repris sur 230

La décision du tribunal du Toulouse date du 1er décembre 2015 avec prise effective de jouissance au 15 décembre. La reprise vise les salariés (156 postes sur 230), les matériels (300 cartes grises) et les clients, pour un périmètre d'affaires de 23 millions d'euros.

"Notre investissement atteindra près de 9 millions d'euros. Nous avons sauvé le maximum d'emplois. Avec le tribunal et les deux administrateurs, nous avons beaucoup travaillé sur ce dossier", souligne Valérie Jimenez, présidente de Jimenez FVA.


Jimenez FVA franchit le cap des 50 M€ de CA

Avec Callejo, spécialiste de la traction créé en 1973, Jimenez FVA se renforce dans son activité de messagerie, de jour et de nuit. "Nous sommes sur le même métier mais nous avions très peu de clients en commun. Cette diversité de clientèle est un avantage", précise Valérie Jimenez pour qui la reprise de Callejo est la première croissance externe importante.

Le groupe toulousain (fondé en 1996 et transformé en SAS en 2008) passe désormais la barre des 50 millions de chiffres d'affaires, avec 460 personnes et 700 cartes grises, couvrant des lignes en France, en Espagne, en Angleterre et en Allemagne.


Les ex-dirigeants de Callejo toujours en fuite

Dans le même temps, l'enquête continue sur les malversations des deux ex-dirigeants de Callejo, recherchés depuis le printemps 2015. Les époux font l'objet de deux mandats d'arrêt internationaux, poursuivis pour escroquerie et blanchiment d'argent. Ils sont soupçonnés d'avoir revendu 204 tracteurs gagés et des trains de pneus, qui appartenaient à un manufacturier, l'argent ainsi détourné se montant à plusieurs dizaines de millions d'euros. Tous les tracteurs n'ont pas encore été retrouvés.

Selon La Dépêche du Midi, deux complices sont également mis en examen dans cette affaire, un intermédiaire basé en Gironde et un gérant de PMU, près de Toulouse.
Avatar de l’utilisateur
a2min
Administrateur du site
 
Messages: 323
Images: 22
Inscription: Dim 16 Oct 2011 11:12

Retourner vers Discution générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Chardonneret France forum cibiforum.frforum sur la BMW 325 TDS (E36)